Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Marketing web mobile 2.0 | April 6, 2014

Scroll to top

Top

One Comment

Le marché de la publicité mobile en France en 2012

Le marché de la publicité mobile en France en 2012
Thierry Pires

Le SRI (Syndicat des Régies Internet), l’Udecam (Union des entreprises de conseil et d’achat medias) et Capgemini Consulting viennent de publier leur étude intitulé ‘OBSERVATOIRE DE L’E-PUB – 9ème ÉDITION’ qui présente le marché de la publicité online en France en 2012. A ce titre je vous propose de consulter cette étude et mon focus sur la publicité mobile.

Tout d’abord rappelons que cette étude s’appuie sur le recueil de données quantitatives et la conduite d’entretiens auprès de ses membres. Ces données sont Les données recueillies sont analysées selon des approches top-down et bottom-up. Les marchés de l’année N et de l’année N+1 sont estimés par des extrapolations.

Les grandes tendances de 2012

L’année 2012 marque le premier ralentissement de croissance depuis 5 ans avec une augmentation de chiffres d’affaires français de +5% contre +11% l’année précédente. Cette hausse porte le marché à 2,7 milliards d’euros nets, contre 2,561 milliards en 2011.

Selon les perspectives annoncées, 2013 devrait croitre également de +5% avec un chiffres d’affaires estimé à 2.84 milliards d’euros nets.

OBSERVATOIRE DE L'E-PUB N°9 : Croissance générale

En examinant les principaux canaux de la communication online, on peut constater plusieurs phénomènes :

  • Tous ces canaux sont en croissance hormis l’emailing qui reste stable avec 95 millions d’euros nets.
  • Le canal mobile obtient la plus forte croissance avec +30% mais reste le levier le plus faible en termes d’investissement avec 48 millions d’euros. Cela représente seulement 1,77% des dépenses totales.
  • Les deuxièmes plus fortes progressions reviennent au Search avec +7% et aux comparateurs de prix. Toutefois en valeur, ce premier représente un poids plus important.

Ces hausses s’expliquent selon l’étude par une combinaison de l’ensemble des canaux de communication afin d’optimiser les stratégies digitales des annonceurs.

En effet, chacun des annonceurs a recours à différents canaux, choisis en fonction des objectifs  marketing,  entre la visibilité, l’engagement et la performance.

Notons que sur le display, les campagnes multi-écrans (TV + Web, Web + Mobile, Print + Tablet) ont de plus en plus de succès. Ceci est répond à un double usage qui s’est installé chez les mobinautes notamment : ils utilisent un écran différent en fonction du moment dans la journée ; ils utilisent simultanément plusieurs écrans notamment le soir devant la TV avec leur tablette sur les genoux.

Par ailleurs, les campagnes cross-média prennent leur essor. Il s’agit d’exploiter des médias spécifiques via des formats distincts et le rebond vers un autre média pour obtenir des  informations complémentaires. Il s’agit bien souvent de complémentarité entre télé et tablette ou smartphone.

Par contre ces hausses sont largement inférieures aux progressions des US, de l’Angleterre et de l’Allemagne qui croient respectivement de +17%, +14% et +15%. C’est trois fois plus que la France.

OBSERVATOIRE DE L'E-PUB N°9 : Principaux segments

Focus sur la publicité mobile

Comme indiqué précédemment, il s’agit de la plus forte hausse (+30%) mais ce canal ne représente guère que 1,77% du total du chiffre d’affaires nets. Cela parait vraiment peu au vue des 22,3 millions de mobinautes en France (selon le communiqué de Médiamétrie de septembre 2012) qui représentent 41,2% des individus.

On observe encore un décalage entre l’audience du web mobile et l’audience du web de l’ordre de 1 pour 2 alors que les investissements sont 55 fois supérieurs pour ce dernier.

De plus on constate un retard du mobile par rapport aux autres marchés avancés qui connaissent des croissances de l’ordre de +70% pour UK à +180% pour les US, contre +30% en France.

Néanmoins, des signes de dynamisme s’acculement :

  • La norme HTML 5 se stabilise et le responsive design se généralise
  • Le marché du M-commerce a été multiplié par 4 depuis le 1er trimestre 2011 (FEVAD)
  • Les annonceurs s’approprient les nouvelles capacités qu’apportent le smartphone pour le drive-to-store qui tirent notamment les budgets de trade marketing
  • Le lancement des offres 4G grand public va permettre l’accélération de la publicité vidéo courant 2013

OBSERVATOIRE DE L'E-PUB N° 9 : Focus Mobile

OBSERVATOIRE DE L’E-PUB – 9ème ÉDITION (Slideshare)

 

Twitter Cet article a été écrit par Thierry Pires
Facebook Twitter LinkedIn Google Plus Google Plus Page Klout pinterest Viadeo WordPress Facebook Page

 

Digital Marketing Manager Hewlett Packard France.
Co-auteur du livre Marketing mobile paru aux Editions ENI. Major de promotion 2012 du MBA Marketing et Commerce sur Internet (Léonard de Vinci – Paris).

Thierry Pires – who has written posts on Marketing web mobile 2.0.


Commentaire(s)

  1. Florian Chandry

    Bonjour, j’utilise moi-même une plateforme SMS pour réaliser mon marketing SMS, elle s’appelle sms-sunshine http://www.sms-sunshine.com/, elle me permet de réaliser des campagnes SMS géolocalisés où je peux choisir les numéro dans leur énorme base de données clients. Il serait peut être intéressant de rappeler quelle plateformes peut-on utiliser et dans quel cas, merci.

Soumettre un commentaire