Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Marketing web mobile 2.0 | November 24, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Comment les applications à succès monétisent leur base d’utilisateurs ?

Comment les applications à succès monétisent leur base d’utilisateurs ?
Thierry Pires

Le rapport Distimo du mois de mars 2013 examine et analyse les modèles de revenus par téléchargement dans l’Apple App Store pour la période allant de Janvier 20 Mars 2012 à 2013. Il se penche sur le développement du chiffre d’affaires généré par les achats in-app au fil du temps, ainsi que les différentes monétisations. Il analyse également le revenu moyen par téléchargement (ARPD) et montre comment celui-ci diffère par pays et par type de terminaux mobiles. L’analyse de l’ARPD est importante pour les investisseurs car il détermine l’expérience utilisateur et le potentiel du marché.
Tous les chiffres mentionnés dans ce rapport sont fondées sur une analyse des recettes de tous les temps et les téléchargements des 250 meilleures applications ayant généré les plus grosses recettes en Février 2013 et qui ont été publiées depuis Janvier 2012. L’analyse porte uniquement sur les revenus générés par le store d’applications, ce qui exclut les recettes publicitaires que ces même applications sont susceptibles de générer. Les téléchargements estimés et les revenus de ces applications sont disponibles dans Distimo AppIQ, sur lequel l’analyse est basée.

L’analyse du revenu moyen par téléchargement (ARPD)

• Les achats in-app représente 76% (Taux record à ce jour) de toutes les recettes dans le App Store d’Apple pour l’iPhone aux États-Unis en Février 2013. Au moins 90% de toutes les recettes ont été générés par les achats in-app dans les marchés asiatiques, notamment Hong Kong, le Japon, la Chine et la Corée du Sud.

Distimo Total IAP Revenue Share

• Le revenu moyen par téléchargement (ARPD) des 250 premières applications publiées depuis Janvier 2012 est 0,99 $ aux États-Unis. Ce chiffre est nettement plus élevé au Japon, où l’utilisateur dépense en moyenne trois fois plus à savoir 3,12 $.
• Parmi les dix premières applications du classement US en Février 2013, l’ARPD varie de 0,37 $ à 7,04 $ (cela représente un rapport de multiplication de fois 19)
• Parmi les trois business modèles différents, les applications Freemium génèrent le moins de revenus par téléchargement sur iPhone et iPad. Le modèle Payant avec achats in-app étant le plus rentable devant les applications payantes, toujours sur iPhone. Ce qui démontre bien que les utilisateurs ne sont pas rebutés par le fait de payer des fonctionnalités supplémentaires au sein de l’application, même si l’application était payante à l’origine.

Distimo Total Revenue iPhone

• Le modèle payant sans achat in-app sur iPad est le modèle le plus rentable en termes de revenus par téléchargement, légèrement supérieur au modèle Payant avec achats in-app.
A noter que le modèle Freemium sur iPad est deux fois plus rentable que sur iPhone.

Distimo Total Revenue iPad

• Le revenu moyen par téléchargement pour les applications payantes est plus élevé sur iPad que sur l’iPhone : 4,04 $ contre 2,25 $.

Rapport Distimo ‘HOW THE MOST SUCCESSFUL APPS MONETIZE THEIR USER BASE’ (Slideshare)


 

Président Fondateur de la société Digital BizDev.

Major de promotion 2012 du MBA spécialisé Marketing et Commerce sur Internet (à L’institut Léonard de Vinci – Paris) #MBAMCI – N°1 au classement SMBG.

Passionné de marketing mobile, je suis auteur d’une thèse professionnelle disponible gratuitement sur mon blog, co-auteur du livre Marketing mobile paru aux Editions ENI en septembre 2013 et co-auteur du livre M-commerce paru aux Editions Dunod en octobre 2016.

Consultant Marketing Digital Freelance Intervenant et Formateur en Ecole de commerce et en Entreprise. Contactez-moi ! 😉

Thierry Pires – who has written posts on Marketing web mobile 2.0.


Soumettre un commentaire