Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Marketing web mobile 2.0 | December 9, 2016

Scroll to top

Top

One Comment

Apps Analytics : Distimo rend le marché des applications transparent

Apps Analytics : Distimo rend le marché des applications transparent
Thierry Pires

Review Overview

Nombre de partage
8
Richesse du contenu
8
Analyse critique
9
8.3

Rating

Le monde des apps est en pleine effervescence depuis le lancement du premier App Store d’Apple. Pour mieux comprendre ce phénomène, la société Distimo, spécialisée dans la veille et l’analyse des plateformes d’applications a publié le 20 décembre 2012 son rapport intitulé ‘2012 Year in review’. je vous propose d’en savoir un peu plus sur Distimo et d’étudier ensuite son rapport.

1. Présentation de Distimo

La société est née en 2009 de la frustration d’un manque de perspicacité dans la mesure de performance des applications et le travail manuel nécessaire pour suivre les métriques importantes. Son engagement est de fournir aux acteurs du marché de la transparence autour des applications permettant les meilleures prises de décisions possibles.

Elle propose trois principaux services :

  • La solution App Analytics qui permet de suivre l’ensemble des données importantes dans tous les grands magasins d’applications et des réseaux publicitaires d’application.
  • Le suivi des conversions à travers la mesure de l’entonnoir de ventes, depuis la découverte jusqu’à  l’installation des applications.
  • Les données du marché permettant d’analyser le téléchargement quotidien et le volume des recettes de n’importe quelle application.

Distimo our data

La solution App Analytics est actuellement utilisée par 11.000 développeurs et mesure quotidiennement 140000 transactions d’application.

2. Le rapport ‘2012 Year in review’

Ce rapport de fin d’année se concentre sur les grands gagnants en 2012 à savoir l’App Store d’Apple et  Google Play de Google.  Chacun d’entre eux a dépassé la barre des 500.000 applications disponibles avec un volume d’application gratuite plus important du côté de Google Play.

Distimo number of available-Apps

Android a été longtemps salué comme le gagnant en termes d’activation d’appareil, mais les développeurs se plaignait jusqu’à l’an dernier du manque de monétisation sur la plate-forme Google Play. Apple, quant à lui, a redéfini le modèle de son magasin d’application, et cela s’est avéré être un grand succès en termes de monétisation pour les développeurs. Mais paradoxalement, plus le volume d’application augmente, plus il sera difficile d’être découvert par les utilisateurs et donc difficile aussi pour les développeurs de monétiser leur travail.

Néanmoins, certains nouveaux éditeurs ont réussi à remporter un grand succès. Le rapport complet compare les performances des différents stores, détermine les meilleurs éditeurs et meilleures applications de l’année, ainsi que les tendances pour 2013.

Voici les faits marquants de cette année 2012 selon Distimo :

  • Google Play a réalisé une formidable performance au cours des quatre derniers mois, avec une croissance du chiffre d’affaires agrégé quotidien de +43% dans les 20 pays les plus importants, tandis que le chiffre d’affaire  de l’App Store d’Apple pour iPhone et iPad a augmenté de +21% sur la même période, autrement dit deux fois moins vite.
  • Même si cette croissance de Google Play en pourcentage est supérieure à celle de l’App Store d’Apple en 2012, le revenu quotidien en valeur absolu reste supérieur pour ce dernier.
  • L’application DrawSomething (‘Dessinez quelque chose’) développée par OMGPOP, puis racheté par Zynga, est l’une des meilleures applications de l’année. Elle atteint le million d’utilisateurs en seulement 9 jours.
    Naver, l’un des éditeurs les plus prospères d’Asie, a lancé cinq applications à la fin de Novembre 2012, et toutes les cinq sont rapidement devenu les plus populaires dans de nombreux pays asiatiques. Parmi les cinq, Pop Line a généré 1,75 millions de téléchargement dans les 72 heures qui ont suivi  le lancement. A titre de comparaison, il a fallu 9 ans à AOL et 9 mois à Facebook pour générer ce même volume d’utilisateur.

1 million d'utilisateurs

  • En regardant les volumes de téléchargement ainsi que les revenus générés sur une journée typique, L’App Store d’Apple dépasse les 15 millions de dollars USD, tandis que les revenus de Google Play sont juste en dessous des 3,5 millions de dollars USD dans 20 des plus grands pays. C’est cinq fois moins pour ce dernier.
  • Sept applications contribuent à 10% des revenus en novembre 2012 dans l’App Store d’Apple pour l’iPhone, alors que le nombre est significativement plus faible par rapport à janvier 2012. En outre, dans l’App Store d’Apple pour iPad, six applications contribuent à 10% des revenus, alors que dans Google Play, on en comptabilise que quatre qui réalisent ce niveau de CA.
  • Le pays ayant la plus grande proportion de téléchargement pour tablette est la Russie, où 46% de tous les téléchargements sont réalisés sur l’iPad.
  • Les revenus provenant des paiements In-apps passent de 53% à 69% en 2012. Cependant, en 2012, il avait encore quelques éditeurs qui ont beaucoup de succès avec une stratégie d’application payante à l’installation.

Les Etats-Unis restent le plus grand marché en termes de chiffre d’affaires, suivie par le Japon, le Royaume-Uni et l’Australie. En regardant uniquement Google Play, le Japon rivalise avec les Etats-Unis. Tandis que le Japon est le deuxième marché en importance pour les revenus d’iPhone, il n’y paradoxalement pas de ventes d’application pour iPad. Google réussit particulièrement  bien en Corée du Sud, le berceau de Samsung, qui a des revenus faibles pour les applications iPhone et iPad. C’est le  troisième plus grand pays en termes de chiffre d’affaires  pour Google Play.

3. Le rapport ‘2012 Year in review’ (slideshare)

Snapfish France Country Manager.
15 d’expérience dans le marketing digital, chez Compaq et Hewlett Packard France.

Major de promotion 2012 du MBA spécialisé Marketing et Commerce sur Internet (à L’institut Léonard de Vinci – Paris) #MBAMCI.

Passionné de marketing mobile, je suis auteur d’une thèse professionnelle disponible gratuitement sur mon blog et auteur du livre Marketing mobile paru aux Editions ENI en septembre 2013.

Je donne des conférences, dispense des cours en écoles de commerce et anime mon propre blog.

Thierry Pires – who has written posts on Marketing web mobile 2.0.


Commentaire(s)

  1. myclepal

    Thanks for sharing.

Soumettre un commentaire