Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Marketing web mobile 2.0 | December 9, 2016

Scroll to top

Top

No Comments

Les services embarqués aux smartphones

Les services embarqués aux smartphones
Thierry Pires

Un smartphone est un téléphone mobile doté de nombreuses fonctions matérielles (processeur puissant, grande capacité de stockage, écran HD, connexion à différents types de réseaux) et logiciels (applications, widgets) que je vais décrire dans ce chapitre. Ces nouvelles fonctions en font un véritable assistant numérique personnel et influencent directement les usages qu’en font les mobinautes.

Innovations matérielles

Ecran tactile

Les smartphones équipés d’écran tactile permettent  de passer des appels, naviguer dans l’interface, gérer les informations et applications en quelques gestes simples directement sur l’écran. Les principaux gestes sont la pression, le défilement, le glissement, la pichenette et le pincement. Ils forment une part essentielle et élémentaire du fonctionnement du smartphone. Facile à maîtriser, il accélère la prise en main. La plupart de ces gestes s’effectuent à l’aide d’un seul doigt. Pour certains d’entre d’eux, il est nécessaire d’en utiliser deux, comme par exemple pour effectuer un zoom avant ou arrière.

Appareil photo / vidéo

Doté d’un appareil photo de plusieurs millions de pixels (de plus en plus accompagné d’un flash) et  facile d’emploi, le smartphone permet de prendre des photos, des vidéos, de les visualiser ou les envoyer à ses amis, grâce à la messagerie ou le web. Les photos peuvent être, éditées, classées et gérées dans des albums et visionnées sous forme de diaporama. Pour personnaliser davantage le téléphone,  on peut utiliser les photos comme fonds d’écran ou comme photos d’identité pour chaque contact.

Wi-Fi

La fonction Wi-Fi des smartphones permet de se connecter au réseau local ou à Internet. Les normes les plus souvent supportées sont les 802.11a, 802.11b, 802.11g et 802.11n, avec authentification WPA, WPA2, WEP et 802.1x.

De nombreux endroits (bureaux d’entreprise, cafés, aéroports, bibliothèques, etc.) proposent un accès à un réseau Wi-Fi ou réseau local sans fil (WLAN). Pour accéder au réseau local sans fil, il  est nécessaire de connecter le smartphone à ce réseau par le biais d’un point d’accès Wi-Fi (également appelé hotspot).

Par ailleurs, il est possible de partager la connexion internet avec plusieurs appareils simultanément en transformant le smartphone en hotspot Wi-Fi.

Services de positionnement (GPS)

Les smartphones comprenant un GPS intégré permettent la transmission des informations de positionnement aux sites Web ou aux applications qui en font la demande. Par exemple, un site de météo peut avoir besoin de la position de l’utilisateur pour lui transmettre les prévisions météorologiques relatives à la zone en question. De la même façon, il est possible d’obtenir un itinéraire pour une destination donnée en partant des informations de positionnement de l’utilisateur.

Technologie sans fil Bluetooth®

Grâce à la technologie sans fil Bluetooth® installée, on peut connecter ensemble divers appareils Bluetooth, notamment des produits « mains libres » tels qu’un casque ou un kit automobile. Pour pouvoir se connecter à un appareil Bluetooth, il faut procéder à un couplage en envoyant une demande depuis le smartphone vers un autre appareil qui doit l’accepter en retour.

NFC (Near Field Communication)

Technologie de communication de proximité (quelques centimètres) lancée par Sony et Philips, le Near Field Communication (communication en champ proche) permet d’échanger des données entre un lecteur et n’importe quel terminal mobile, ou entre les terminaux eux-mêmes et ce, à un débit maximum de 424 Kbits/s. Contrairement à la technologie RFID qui n’utilise que des marqueurs passifs, les communications NFC utilisent également des marqueurs actifs et s’appuient sur un lecteur pour transmettre la puissance à une puce NFC par radiofréquence.

Cette technologie est à ce jour principalement utilisée pour des bornes de contrôle d’accès, de la billetterie ou autres bornes interactives de tous types. A ce titre, il est désormais possible d’effectuer des achats par simple approche du smartphone vers un terminal.

Ecran 3D

Les smartphones les plus puissants sont parfois équipés d’écran 3D permettant de visionner des vidéos HD en trois dimensions. Mieux encore, certains constructeurs offrent la possibilité de réaliser des photos ainsi que des vidéos HD en 3D (grâce à deux appareils photo positionnés au dos du téléphone). Pour afficher la 3D sans que l’on soit obligé de porter des lunettes actives ou passives, ces téléphones utilisent la technologie auto-stéréoscopique. Il s’agit en fait d’une version très évoluée des cartes postales magiques où l’on voit deux images différentes selon l’angle de vision. Un filtre sur l’écran permet d’envoyer une image spécifique à l’œil gauche et une autre, identique mais légèrement décalée, sur l’œil droit. Ce filtre créé une sensation de profondeur et donc de trois dimensions.

Innovations logicielles

La fonction d’appel (réception, émission, messagerie vocale, transfert d’appel) est bien évidemment présente mais contrairement à un téléphone traditionnel, on peut au cours d’un appel, ouvrir et utiliser d’autres services ou applications, sans interrompre l’appel.

Les fonctions classiques de SMS et MMS sont organisées avec l’application Messagerie permettant de les envoyer et de les recevoir, tout comme pour un compte de messagerie instantanée (également pris en charge, il suffit de posséder ou créer un compte Live Messenger, Google Talk ou AIM). Il est notamment possible de réunir pour un même contact tous les types de messages et créer ainsi un fil de discussion regroupant l’intégralité de l’historique des messages à l’instar de la fonction Synergy sous webOS.  Lorsque l’on commence ou continue une conversation, la partie supérieure de la vue conversations contient tous les messages échangés avec son interlocuteur alors que la partie inférieure constitue la zone de saisie du prochain message.

L’email

Parmi les premières fonctions mises en avant par les constructeurs, il y a la possibilité d’accéder à ses emails. Cette fonction a fait la gloire et la fortune de la société RIM avec son BlackBerry, bien avant la démocratisation du web mobile. Depuis 2009, on ne se contente plus d’accéder à ses mails en déplacement, on peut accèder aux pièces jointes, les annoter, et éventuellement, on y répondre. Il est possible d’y avoir accès à travers la fonction messagerie pré-installée ou par le biais du navigateur web et ainsi consulter ses web mails.

Musique

On peut ajouter et écouter des fichiers musicaux ou la musique en continu à partir du Web directement, par l’intermédiaire du haut-parleur ou à l’aide d’écouteurs.  Une fois que l’on a lancé la lecture de musique, celle-ci se poursuit même si on passe à une autre application. Lors de la réception d’un appel, la musique se met automatiquement en pause et reprend lorsque l’on raccroche ou si on ignore l’appel.

VPN

Un smartphone permet d’accéder aux fichiers se trouvant sur les serveurs de son entreprise grâce à l’accès à un réseau virtuel privé (VPN, Virtual Private Network). La configuration d’un VPN est requise dans les situations suivantes :

• Le réseau local sans fil (LAN) de son entreprise est situé à l’extérieur du pare-feu (solution de sécurité).

• Le réseau local sans fil de son entreprise est situé à l’intérieur du pare-feu, mais on tente d’accéder au réseau à partir d’un emplacement se trouvant à l’extérieur du pare-feu (un lieu public ou le domicile, par exemple).

Reconnaissance et commande vocale

La reconnaissance vocale permet de prendre le contrôle du smartphone grâce à des commandes vocales : lancer un appel d’un contact, composer un numéro de téléphone, contrôler la lecture audio, choisir un album ou un artiste, en savoir plus sur le morceau en cours de lecture, demander l’heure actuelle, ou annuler un contrôle vocal.

Accès aux sites Web

Le navigateur Web des smartphones peut afficher la plupart du contenu Web, qu’il soit dédié au mobile pour une meilleur lisibilité et une meilleure adéquation avec les spécifications techniques du téléphone, ou qu’il ne soit dédié qu’à l’Internet fixe. On peut observer de nombreuses disparités entre les différents navigateurs. Tous ne sont pas capables de lire les contenus Flash (tel que Safari d’Apple) et n’intègrent pas les technologies Internet les plus récentes, telles que HTML 5, CSS 3, Ajax et JavaScript. Au-delà de la navigation et du remplissage de formulaire, il est possible à partir d’une page web de lancer une impression, de rajouter un signet, de la rajouter à une liste de lecture, de l’attribuer comme page d’accueil par défaut, de partager ou de twitter l’URL.

Au-delà des sites web mobiles, qui sont des versions adaptées de sites web existants, il existe des services exclusivement dédiés à une fonction spécifique du mobile. Ces services n’existeraient pas si le web mobile n’existait pas, et ils en sont une émanation directe. C’est par exemple le cas de Qik ou Flixwagon qui permettent d’envoyer des vidéos en direct, ou encore de Natuba de publier des photos directement de son iPhone.

Les applications

A mi-chemin entre logiciels et Web Services, les applications à installer sur son mobile permettent d’accéder à une ou plusieurs fonctions déterminées et délimitées fonctionnant de façon autonome sur le terminal, mais faisant également appel à des actualisations des informations sur internet via le réseau 3G. L’iPhone d’Apple a ouvert le bal avec son catalogue en ligne appelé AppStore. Les autres grands opérateurs ont suivi avec notamment l’Android Market de Google. Ces catalogues proposent des applications aussi bien gratuites que payantes. Il en existe des millions et le nombre ne cesse de croître au quotidien.

A titre d’exemple, on peut citer les applications de gestion de blog : de nombreux services de blogs offrent maintenant à leurs membres des versions mobiles, leur permettant de mettre à jour facilement leur blog, de poster des textes et des images, de modérer ou de répondre aux commentaires. L’application iPhone de WordPress est de ce point de vue exemplaire, mais TypePad par exemple propose également plusieurs versions mobiles équivalentes.

Les widgets

Contraction des mots window et gadget, ils se rapprochent des applications citées précédemment, comme par exemple les widgets Météo et Bourse de l’iPhone. A la différence des applications « propriétaires » (c’est à dire conçues par ou pour le fabricant et ne fonctionnant que sur ses appareils), certains widgets peuvent être universels et s’installer sur n’importe-quel mobile (avec une applet Java par exemple). Des start-ups se sont spécialisées dans la « widgetisation », à savoir la possibilité pour tout un chacun, en quelques clics et sans aucune connaissance en programmation, de créer un widget avec un « morceau » de web choisi, qu’il synchronisera sur son mobile d’un simple glisser-déposer. C’est le cas notamment de Goojet, une société française qui propose une palette de services permettant de personnaliser son mobile en agrégeant sous forme de widgets les informations auxquelles on souhaite accéder rapidement d’un clic.

Synchronisation

Il est possible de synchroniser toutes ses données depuis le smartphone vers un ordinateur et vis-versa : une liste de contacts (noms, numéros de téléphone, rue et adresses, email), les événements de calendrier, les tâches, la musique, les photos, les vidéos ou tout autre fichier. Cette synchronisation peut également se faire en ligne via le cloud computing, comme par exemple grâce à l’offre iCloud d’Apple.

Cette liste n’est pas forcément exhaustive mais permet de mieux comprendre les possibilités offertes aux mobinautes.

Twitter Cet article a été écrit par Thierry Pires

Facebook Twitter LinkedIn Google Plus Google Plus Page Klout pinterest Viadeo WordPress Facebook Page

Sources:

 

http://www.webactus.net/actu/10201-infographie-etude-utilisation-telephones-mobiles

http://www.servicesmobiles.fr/

http://blog.partenaires-desjardins.com/2011/08/15/strategie-mobile-et-commerce-electronique/

http://www.tablette-tactile.net/trucs-astuces/

http://www.techyou.fr/2011/08/21/les-smarpthones-passent-a-la-3d/

http://www.zevillage.net/2011/09/21/nfc-va-developper-usages-mobile/

http://www.atlantico.fr/rdvpolitique/near-full-communication-nfc-telephones-mobiles-139526.html

http://www.marketing20.fr/marketing-interactif/

https://www.paypal-france.fr/blog/tiroir-caisse/le-qr-code-un-nouveau-canal-de-vente

http://www.latribune.fr/technos-medias/medias/

http://www.badsender.com/2011/09/20/conseil-mobile-email-marketing/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Smartphone

http://www.lesechos.fr/innovation/technologies/

http://fr.locita.com/mobile/iphone/siri-ou-la-voix-du-future/

http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/nfc/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Widget

Snapfish France Country Manager.
15 d’expérience dans le marketing digital, chez Compaq et Hewlett Packard France.

Major de promotion 2012 du MBA spécialisé Marketing et Commerce sur Internet (à L’institut Léonard de Vinci – Paris) #MBAMCI.

Passionné de marketing mobile, je suis auteur d’une thèse professionnelle disponible gratuitement sur mon blog et auteur du livre Marketing mobile paru aux Editions ENI en septembre 2013.

Je donne des conférences, dispense des cours en écoles de commerce et anime mon propre blog.

Thierry Pires – who has written posts on Marketing web mobile 2.0.


Soumettre un commentaire